Découverte depuis des milliers d’années et utilisée à plusieurs fins, la spiruline porte un grand nombre de vertus. Aujourd’hui en vente libre, la spiruline s’emploie comme complément alimentaire un peu partout. Parfois classé comme une algue, cet élément de la gastronomie et de la santé offre une grande variété d’usages aux hommes et s’utilise sous plusieurs formes. Comme pour n’importe quel autre produit du domaine de la santé, il faut se demander si la spiruline fait preuve d’effets secondaires et de contre-indications. Découvrez dans cet article les réponses à ses deux questions.

La spiruline : de quoi s’agit-il ?

L’aliment appelé spiruline se compose de cyanobactéries (bactéries photosynthétiques) et s’utilisait sous forme de galettes au Tchad et sous une forme de fromage par les Aztèques. À ce jour, l’espèce de spiruline la plus utilisée provient de la Chine. En effet, elle représente plus de la moitié de la quantité de spiruline bio présente sur le marché. Il faut également souligner que la spiruline existe sous plusieurs espèces et qu’elle s’utilise également sous plusieurs formes (comprimes, gelules, poudre). La spiruline contient des vitamines mineraux oligo utiles pour l’organisme. Voir plus ici

Contre indications spiruline : que retenir ?

De façon générale, la spiruline ne présente pas de contre-indication majeure sauf pour les personnes qui développent une allergie par rapport à elle. Dans ces cas, il faut veiller à ne pas employer de la spiruline dans les repas ou pour toute autre fin. Si vous ne savez pas si votre organisme supporte le produit, il faut en discuter avec votre médecin pour voir ce qu’il en est. En effet, certains organismes peuvent la rejeter au début pour ensuite finir par l’accepter. Toutefois, considérant sa composition, la spiruline est déconseillée dans certains cas.

Contre indications spiruline : quelques cas pratiques

Les personnes qui souffrent de maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques devraient éviter de consommer les complements alimentaires spiruline. En effet, les propriétés de l’algue qui lui permettent de stimuler les défenses immunitaires pourraient créer un certain nombre d’ennuis à ces personnes. Même problème au niveau des personnes qui possèdent un taux d’acide urique élevé dans le sang et celles qui souffrent d’hyperparathyroïdie. Pour ces dernières, une utilisation incontrôlée de la spiruline pourrait causer des douleurs musculaires, des éruptions cutanées, de la fièvre et des maux de tête. Il convient donc de prendre connaissance des dosages indiqués de la spiruline, de s’hydrater convenablement et de faire preuve d’activité physique pour éviter ces effets indesirables.

Contre indications spiruline : quid de la femme enceinte ?

Jusque-là, aucune étude ne statue encore clairement sur l’utilisation de la spiruline chez la femme enceinte. L’absence à ce jour de test de spiruline sur une femme enceinte entretient ce flou. Néanmoins, les professionnels conseillent de prendre de la spiruline avant la grossesse et non pendant, pour éviter tout risque. Il faut aussi éviter de l’associer à d’autres produits pharmaceutiques sans consultation préalable.

 Les risques liés au surdosage de la spiruline

En cas de surdosage, l’utilisation de la spiruline peut avoir des effets secondaires. Toutefois, ces effets sont sans conséquence graves pour la santé. Il s’agit entre autres des troubles intestinaux tels que le ballonnement, la diarrhée, la nausée, les crampes, la constipation, les maux de tête et autres problèmes de même nature.

Articles similaires